RADIO(S)

Alerte info
CHANSONS ROUGES L'INFORMATION EN CONTINUE : Journaux à 7h, 8h, 9h, 10h, 12h, 13h, 16h, 18h, 19h, 21h, 22h, 23h MOSAIK RADIOS : En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Mosaik Radios : Classik Radio. CLASSIK RADIOS VOUS PROPOSE DES MAGAZINES et des FLASHS D'INFORMATIONS : 7H, 8H30, 9H, 12H30, 13H, 15H, 17H, 18H30, 19H, 21h




La peluche de la mascotte des JO et des Jeux Paralympiques 2024 est fabriquée à 80% en Chine. La conception a été confiée à deux entreprises françaises, dont l'une est Normande. "100% des matériaux sont recyclés", se défend la dirigeante de Gypsy Toys.

Présentée le lundi 14 novembre 2022, la mascotte des Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques de Paris 2024 est un bonnet phrygien. Si certains y voient la forme d'un clitoris, c'est bel et bien à la symbolique de la Révolution française que les organisateurs des jeux ont voulu faire référence. Cette peluche rouge vif, la Phryge, est conçue en France. Deux entreprises métropolitaines ont été choisies. L'une est bretonne, l'autre est normande, basée à Ifs : Gipsy Toys, l'une des entreprises leader de la peluche.

Seulement voilà, ces PME françaises les conçoivent, assurent ses finitions mais 80% de la fabrication est assurée en Chine. La faute à la "désindustrialisation depuis 20 ans" du pays, réagit Sandra Callahan, dirigeante de Gypsy Toys. "On n’a malheureusement pas en France d’ateliers capables d’absorber en si peu de temps un si grand volume", poursuit-elle. Jeudi, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, avait déploré "le problème structurel", qui fait que la France, n’est pas en mesure de fabriquer "en quelques mois" deux millions de peluches servant de mascottes pour les JO. Face à cette situation, la ministre des sports, Amélie Oudéa-Castéra a indiqué ce vendredi au micro de RMC BFM-TV vouloir "essayer d’avoir plus d’ambition sur la relocalisation de la production en France." "On va essayer de remonter cette proportion" de mascottes fabriquées en France, a promis la ministre des sports.

Pour l'entreprise normande, une bouffée d'oxygène

Certes, nous ne fabriquons pas la peluche finale en France, mais dans nos choix de matériaux, dans notre direction, on a voulu être le plus éco-responsable et ça, depuis deux ans déjà. Donc, il en sort une peluche 100% faites à partir de matériaux recyclés.

Sandra Callahan, dirigeante de Gipsy Toys

France 3 Normandie

"Chaque mascotte est fabriquée à partir de onze bouteilles en plastique recyclées. Le rembourrage, les rubans, les fils de broderies, les fils de coutures de fabrication et la matière extérieure sont entièrement en plastique recyclé, détaille son époux et autre dirigeant de l'entreprise Stephen Callahan. L’intérêt de ces matières là, c’est qu’on utilise beaucoup moins d’énergie, mois d’eau, et on n'utilise pas d’énergie fossile."

Pour cette entreprise familiale normande, basée à Ifs, avoir obtenu la conception des peluches des JO 2024 est une bouffée d'oxygène, après les difficultés rencontrées durant la crise sanitaire. "Il y a eu beaucoup de demandes et on a du mal à suivre. La bonne nouvelle c’est qu’il y a aussi un gros engouement sur la Phryge paralympique", souligne la dirigeante. 

Plus de 450 000 peluches sortiront de la PME en début d’année prochaine. 38 000 pièces emballées à Ifs sont, elles, déjà en rayon. 

La mascotte des JO 2024 devraient arriver cette semaine dans une boutique dédiée à Paris, vendue 49 euros pièce.

Partager