RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS : EXCLUSIF - Suivez la campagne électorale des candidats des jours heureux sur nos web radios : Chansons Rouges et Classik Radios CHANSONS ROUGES L'INFORMATION EN CONTINUE : Journaux à 7h, 8h, 9h, 10h, 12h, 13h, 16h, 18h, 19h, 21h, 22h, 23h MOSAIK RADIOS : En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Mosaik Radios : Classik Radio. CLASSIK RADIOS VOUS PROPOSE DES MAGAZINES et des FLASHS D'INFORMATIONS : 7H, 8H30, 9H, 12H30, 13H, 15H, 17H, 18H30, 19H, 21h




La Gauche républicaine et socialiste (GRS), les Radicaux de gauche, le Mouvement républicain et citoyen et la Nouvelle gauche socialiste soutiendront le candidat communiste Fabien Roussel à l'élection présidentielle, ont annoncé mercredi ces petites formations lors d'une conférence de presse avec le candidat.

"Depuis le début, j'ai dit que nous avions vocation à rassembler très largement la gauche, à incarner une gauche populaire, celle du travail, des bons salaires, des services publics et du pouvoir d'achat", "une gauche républicaine qui défend la souveraineté de la France et se bat farouchement contre les traités européens libéraux", et "une gauche laïque" qui défend la loi de 1905", a expliqué Fabien Roussel, crédité de 3,5 à 5% dans les sondages.

"La Gauche républicaine et socialiste, réunie en Collectif d'animation nationale lundi a décidé, à la majorité de ses membres, d'apporter son soutien à la candidature de Fabien Roussel pour l'élection présidentielle du 10 avril 2022", avait déjà annoncé dans la matinée dans un communiqué, la formation d'Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, deux ex-PS et anciens soutiens de l'insoumis Jean-Luc Mélenchon. 

La formation avait en octobre annoncé son soutien au chantre de la Remontada de la France Arnaud Montebourg, qui a depuis abandonné la campagne.

"On avait beaucoup de militants et d'élus qui ne voulaient pas rester l'arme au pied", a expliqué M. Maurel pour justifier le soutien à Fabien Roussel, "qui est le plus proche de nos convictions" et incarne "une gauche qui sait où elle va et pour qui elle se bat", et "veut reconquérir les couches populaires".

Il a notamment salué dans les propositions du candidat "la priorité au pouvoir d'achat et au salaire, la réindustrialisation du pays, l'écologie populaire,la souveraineté énergétique et alimentaire, et la laïcité".

"Nous avons décidé d'apporter un soutien ferme, raisonné, lucide et enthousiaste à Fabien Roussel", a déclaré à son tour Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), fondé par Jean-Pierre Chevènement, qui a lui décidé de rallier Emmanuel Macron.

"Sans être en accord avec toutes les propositions de Fabien Roussel, c'est là où nous nous retrouvons le mieux", a expliqué M. Laurent.

Mardi "soir, les Radicaux de gauche, ont décidé à la quasi unanimité, de soutenir Fabien Roussel", a renchéri Paul Dhaille, membre du bureau national. "Nous avons choisi notre camp, le camp de la gauche, pour une refondation démocratique, la réhabilitation des corps intermédiaires, des collectivités locales, des syndicats, des associations", et "la défense des services publics" et de "la laïcité", a-t-il notamment expliqué. 

Quant à la Nouvelle gauche socialiste, qui avait elle aussi soutenu dans un premier temps Arnaud Montebourg, "nous étions en recherche d'un programme et d'un candidat qui incarne les valeurs que nous défendons, de la laïcité, de réindustrialisation, du bien vivre-ensemble", a expliqué son porte-parole Damien Thomas.

Source Actus Orange

Partager