RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS : Vous souhaite la bienvenue sur notre nouveau site web COUPE DU MONDE DE FOOT EN RUSSIE : Suivez quotidiennement la compétition avec Mosaik Radios CINEMA VOUS ALLEZ ADORER : Champions comédie dramatique de Javier Fesser critique du film en podcast et sur nos radios


Emmanuel Macron, le 13 juin 2018 à Montpellier.
Emmanuel Macron, le 13 juin 2018 à Montpellier. — RIC BERACASSAT/SIPA

L’Elysée a confirmé la tenue du déjeuner à Paris avec le président du Conseil italien Giuseppe Conte vendredi. La tension diplomatique semble s’apaiser entre les deux pays frontaliers, après les crispations autour du bateau « Aquarius », transportant 629 migrants.

Le doute persistait sur la venue de Giuseppe Conte à Paris ce vendredi, comme cela était prévu. Sa présence a été confirmée par l’Elysée ce jeudi. La question migratoire sera au cœur de cette rencontre avec le président français, destinée à préparer un sommet européen fin juin à Bruxelles.

Travailler « main dans la main »

Les deux hommes ont eu une discussion longue et cordiale au téléphone, dans la nuit de mercredi à jeudi. Lors de cette conversation, Emmanuel Macron « a souligné qu’il n’avait tenu aucun propos visant à offenser l’Italie et le peuple italien ». Les responsables politiques « ont évoqué la situation du navire "Aquarius" et ont pu échanger sur leurs positions », ils ont estimé que « l’Italie et la France (devaient) approfondir leur coopération bilatérale et européenne pour mener une politique migratoire efficace avec les pays d’origine et de transit ».

Ils « sont convenus, en vue du prochain Conseil européen fin juin, que de nouvelles initiatives étaient nécessaires et devaient être discutées ensemble », a précisé l’Elysée dans un communiqué.

Emmanuel Macron, dont les propos mardi ont déclenché la fureur de l’Italie, a appelé publiquement mercredi à ne pas « céder à l’émotion », tout en assurant qu’il continuait à travailler « main dans la main » avec l’Italie. Ses précédentes déclarations ont mis le feu aux poudres : le président français avait dénoncé « la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien » après son refus d’accueillir l’Aquarius.

Soixante-douze heures de crise

Après 72 heures de crise en pleine Méditerranée, ce navire humanitaire qui a secouru 629 migrants, affrété par l’ONG française SOS Méditerranée, a commencé sa longue traversée mardi soir vers l’Espagne, qui a accepté de lui ouvrir le port de Valence

Les relations entre la France et l’Italie sont au plus bas après des déclarations du président français jugées « inadmissibles » à Rome. L’Italie a même réclamé des excuses pour ces propos et annulé une rencontre ministérielle prévue mercredi à Paris. Dans le même temps, l’ambassadeur français à Rome a été convoqué.

>> A lire aussi : Aquarius: «Les Etats européens organisent, avec les outils du droit international, la violation des droits fondamentaux»

>> A lire aussi : Les ministres de l'Intérieur allemand, autrichien et italien créent un «axe» contre l'immigration illégale

 

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/societe/2289583-20180614-president-conseil-italien-maintient-dejeuner-emmanuel-macron
Partager





Flag Counter