RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS : Madeleine Riffaud, résistante, journaliste, écrivain, témoin, raconte chaque semaine sur Chansons Rouges le jeudi à 15h, le vendredi à 10h, le dimanche à 20h. CHANSONS ROUGES L'INFORMATION EN CONTINUE : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h MOSAIK RADIOS : En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Mosaik Radios : Classik Radio ou Radio Evry 91 Ile de France. Retrouvez également l'actualité du cinéma et les prévisions météo locales et nationale sous la rubrique média. NOUVEAU : Extra Club Urban Latino Musique le hit ! : Sur CHANSONS ROUGES MOSAIK RADIOS mardi 21h, jeudi minuit, samedi 23h30h, dimanche15 h Pour les plus petits et les plus grands découvrez LE JOURNAL DES PETITS CHOUX : Sur Classik Radio le mardi à 18h30, le mercredi à 20h, le dimanche à 10h30 ; sur Chansons Rouges le mercredi à 16h, le dimanche à 11h




En donnant à son bateau le nom de LinkedOut, réseau social inclusif, le Dunkerquois, qui est actuellement en 3 e position de la course à la voile en solitaire autour du monde sans escales, aide les personnes exclues à trouver un emploi.
«  Ce projet est une bonne pression supplémentaire pour moi car plus ma performance sur l’eau sera bonne, plus le coup de projecteur sur LinkedOut sera fort ! » Thomas Ruyant dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Troisième du Vendée Globe ce mardi 22 décembre, à 84 milles (157 km) de Charlie Dalin (Apivia) et 163 milles (301 km) du leader Yannick Bestaven (Maitre Coq IV), le skippeur navigue en ce moment dans l’océan Pacifique. A bord de LinkedOut, il a même occupé la tête de la course autour du monde en solitaire sans escale ni assistance l’espace de 24 heures entre le 15 et 16 décembre dernier.

Icon Quote  J’avais envie de repartir avec un projet utile. Je suis convaincu que le monde du sport doit jouer un rôle sociétalThomas Ruyant

Un réseau inspiré de LinkedIn 

LinkedOut, c’est le réseau de ceux qui n’en ont pas, c’est-à-dire des exclus. Un site internet qui s’inspire du réseau professionnel LinkedIn et propose en ligne les CV de personnes à la rue, de chômeurs de longue durée ou de migrants dont les diplômes ne sont pas reconnus. Ce n’est pas la première fois que Thomas Ruyant (39 ans) met en avant un projet citoyen. Il y a quatre ans pour son précédent Vendée Globe, où il avait dû abandonner, son bateau s’étant plié en deux sous la Nouvelle-Zélande, le Dunkerquois avait hissé haut les couleurs de l’ONG Projet Imagine avec l’association le Souffle du Nord dont le bateau portait le nom. «  J’avais envie de repartir avec un projet utile. Je suis convaincu que le monde du sport doit jouer un rôle sociétal », souligne-t-il.

Un bâteau en guise de caisse de résonnance

Cette fois, le Nordiste a fait la rencontre de l’association Entourage, qui aide les personnes isolées et en grande précarité à recréer du lien social, et de l’entreprise de cybersécurité Advens (200 salariés, 25 millions d’euros de chiffre d’affaires), son sponsor principal. Cette dernière a accepté que le bateau porte le nom du réseau social inclusif, inscrit en gros sur les voiles et la coque, et qu’Advens soit écrit en tout petit. «  On va doubler notre chiffre d’affaires mais je n’ai pas l’ambition de m’acheter des yachts, explique le patron Alexandre Fayeulle, qui est aussi l’armateur du monocoque à foils de dernière génération de Thomas Ruyant, lancé en 2019, dont le coût de la construction est estimé entre 5,5 et 7,5 millions d’euros. Je préfère redonner le fruit de ma performance à une urgence sociale, ce qui lui donne aussi un sens. Je n’ai aucun intérêt fiscal et je ne cherche pas à me donner bonne conscience. »

Icon QuoteJe préfère redonner le fruit de ma performance à une urgence sociale, ce qui lui donne aussi un sens.  Alexandre Fayeulle

Objectif de la course, réinsérer 80 personnes sur le marché de l’emploi

«  On se sert du bateau comme caisse de résonance médiatique pour mobiliser le grand public sur la cause de l’inclusion », indique Jean-Marc Potdevin, fondateur d’Entourage, ex-vice-président de Yahoo Europe et ancien directeur des opérations de Viadéo, qui a tout plaqué pour redonner du sens à sa vie. «  Six millions de Français ont zéro réseau. On essaye de remettre en lien ces personnes, parce que c’est dans le regard de l’autre qu’on se construit, et on utilise la puissance des réseaux sociaux pour créer des opportunités d’emploi », précise celui qui s’est fixé comme objectif de réinsérer 80 personnes sur le marché de l’emploi d’ici la fin de la course.

Concrètement, chaque candidat bénéficie d’un coach bénévole de l’association Entourage qui l’accompagne et l’aide à refaire son CV, sans gommer les trous, tout en mettant en valeur ses qualités et ses passions. Mais aussi à étudier les offres, préparer les entretiens ou encore participer à des ateliers théâtre pour retrouver confiance en soi. Ensuite, chacun personne qui navigue sur le site LinkedOut est incitée à partager leurs CV sur ses réseaux sociaux, pour générer de la visibilité et ainsi des opportunités d’emploi.

« Ce projet m’a ouvert les yeux et fait réfléchir , reconnaît le vainqueur de la Route du Rhum 2014 en class 40 (monocoque de 12,19 m). Permettre à des personnes de retrouver du travail peut leur permettre de changer de vie. Je trouve que la manière dont LinkedOut met en avant l’inclusion est très moderne : on cherche à viraliser des CV pour permettre à des personnes précaires de renouer avec un emploi. » Et ça marche ! Grâce à 123 000 partages de CV sur les réseaux sociaux depuis la création de LinkedOut à l’été 2019, 73% des candidats ont retrouvé un job. L’association Entourage vise le retour à l’emploi de 500 personnes à l’horizon 2022.

Source Nicolas Guillermin, l'Humanité

Partager