RADIO(S)

Alerte info
CHANSONS ROUGES MOSAIK RADIO : 8 HEURES D'INFORMATIONS, 16 HEURES DE MUSIQUES, LA RADIO INTELLIGENTE DU WEB : Vous pouvez écouter actuellement Chansons Rouges Mosaik Radio. En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Mosaik Radios : Classik Radio ou Radio Evry 91 Ile de France. CHANSONS ROUGES L'INFORMATION EN CONTINUE : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h RADIO EVRY COURCOURONNES 91 ILE DE FRANCE : Nouveau ! Toutes les semaine vous pouvez écouter notre flash exclusif d'informations locales et nationales à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h, 22h. Écoutez aussi une programmation musicale avec les meilleurs hits. LES INVITES DE CLASSIK RADIO - Musique, culture, société, politique... : Lundi à 22h30, mardi 16h30, mercredi 19h, jeudi 10h, samedi à 8h30. NOUVEAU : Extra Club Urban Latino Musique le hit ! : Sur CHANSONS ROUGES MOSAIK RADIOS mardi 21h, jeudi minuit, samedi 23h30h, dimanche15 h Pour les plus petits et les plus grands découvrez LE JOURNAL DES PETITS CHOUX : Sur Classik Radio le mardi à 18h30, le mercredi à 20h, le dimanche à 10h30 ; sur Chansons Rouges le mercredi à 16h, le dimanche à 11h




KK Shailaja, dite "the Teacher" (la prof) où encore "coronaslayer" (chasseuse de coronavirus), ministre de la santé et de la protection sociale du Kerala, membre du Parti Communiste d'Inde (Marxiste), a été élue personnalité la plus influente du monde par le magazine britannique Prospect.

La première place du classement "50 world's top thinkers" est revenu sans appel à KK Shailaja, l'infatigable et brillante ministre de la Santé du Kerala au sein du gouvernement du left Democratic Front.

"Sa gestion de l'épidémie mortelle de Nipah en 2018 a été si efficace qu'elle a été commémorée dans le film, Virus. En 2020, lorsque le Covid-19 est arrivé de Chine en janvier, elle a non seulement géré la situation avec précision, mais elle a également pleinement saisi les implications" explique le magazine Prospect.

La deuxième place est occupée par Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise, dont "l'éthique de la gentillesse a suscité l'intérêt en tant qu'alternative rafraîchissante (quoique floue) au néolibéralisme avant même d'avoir montré des résultats pratiques sur la crise."


Héroïne du Kerala, cette ministre de la santé a neutralisé le Covid-19

Par Raphaël Meursault I Publié le 1 Septembre 2020

LA REVUE. En différenciant sa stratégie, l'État indien du Kerala a contenu le virus de façon surprenante. Rencontre avec KK Shailaja, ministre de la Santé et du Bien-être social du Kerala, et artisane de ce succès.

"Il va arriver chez nous ? — À coup sûr, Madame." Ce 20 janvier, KK Shailaja, la ministre de la Santé de cet État communiste du sud de l’Inde, vient d’entendre parler d’un nouveau et dangereux virus qui se répand en Chine ; aussitôt, elle a téléphoné à un spécialiste de son équipe. La réponse alarmiste de ce dernier agit comme un électrochoc.

KK Shailaja, 63 ans, réunit dès le lendemain une petite équipe qui décide des mesures à prendre et ordonne aux responsables médicaux des quatorze districts de l’État d’agir de même à leur niveau. Quand, le 27 janvier, est détecté le premier cas de Covid-19, dans un avion en provenance de Wuhan, le Kerala a d’ores et déjà adopté le protocole que préconisera l’OMS près de deux mois plus tard : tester, tracer, isoler et aider.

Au pic de l’épidémie, 170 000 personnes seront strictement confinées sous haute surveillance, dont plus de 20 000 dans des centres d’isolement improvisés. Et en juin, le Kerala, avec ses 35 millions d’habitants, ne comptera que 23 décès dus au coronavirus.

KK Shailaja, qui était déjà une célébrité avant le Covid-19, est désormais traitée en rock star dans la presse indienne. Un film, Virus, s’est inspiré du rôle qu’elle avait joué en 2018 dans la lutte contre un autre virus meurtrier, Nipah, quand elle s’était rendue dans le village situé au coeur de l’épidémie.

De son propre aveu, elle était donc préparée à affronter le Sars-CoV-2. D’autant que le parti communiste – parti au pouvoir dans le Kerala depuis 2016, dont elle est membre – a entrepris un ambitieux programme de modernisation dans le secteur de la santé, avec notamment la création de cliniques spécialisées dans les troubles respiratoires.

"Ajoutez à cela, dit Shailaja, le haut niveau d’alphabétisation au Kerala. Les gens comprennent pourquoi ils doivent rester chez eux. On peut le leur expliquer." Ce qu’elle ne comprend pas, en revanche, c’est comment des pays aussi avancés technologiquement que les États-Unis et la Grande-Bretagne ont pu enregistrer un aussi grand nombre de décès : "Ça me sidère."

Sources WEB Demain
Partager