RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS , Chansons Rouges, Radio Evry Courcouronnes 91 Ile de France se mobilisent pour informer sur l'évolution du Coronavirus : Vous pouvez écouter actuellement Chansons Rouges. En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Classik Radio, Chansons Rouges ou Radio Evry 91 Ile de France. CHANSONS ROUGES L'NFORMATION EN CONTINUE : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h RADIO EVRY COURCOURONNES 91 ILE DE FRANCE : Nouveau ! Toutes les semaine vous pouvez écouter notre flash exclusif d'informations locales et nationales à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h, 22h. Ecoutez aussi sur cette web radio et en podcast des reportages sur plus de 30 associations d'Evry Courcouronnes et une programmation musicale avec les meilleurs hits. LES INVITES DE CLASSIK RADIO - Musique, culture, société, politique... Cette semaine l'écrivain COLETTE : Lundi à 22h30, mardi 16h30, mercredi 19h, jeudi 10h, samedi à 8h30. MOSAIK RADIOS L'EVENEMENT LECTURE DU LIVRE D'HOWARD ZINN HISTOIRE POPULAIRE DES ETATS UNIS DE 1492 A NOS JOURS : Sur CLASSIK RADIOS mardi 8h, jeudi 9h, vendredi 21h samedi 17h Pour les plus petits et les plus grands découvrez LE JOURNAL DES PETITS CHOUX : Sur Classik Radio le mardi à 18h30, le mercredi à 20h, le dimanche à 10h30 ; sur Chansons Rouges le mercredi à 16h, le dimanche à 11h MAI 2019 SUR MOSAIK RADIOS : Notre invitée, Colette écrivaine, biographie et entretien sur sa vie, son œuvre : le jeudi à 22h, le vendredi à 10h, le samedi 12h, le dimanche à 15h, sur Chansons Rouges




Les stratégies d’évitement de l’impôt des multinationales font perdre à la France au moins 4,6 milliards d’euros de recettes fiscales par an, selon une note du Conseil d’analyse économique (CAE), publiée ce mardi 19 novembre.

Les stratégies d’évitement de l’impôt des multinationales font perdre à la France au moins 4,6 milliards d’euros de recettes fiscales par an, selon une note du Conseil d’analyse économique (CAE), publiée ce mardi. Selon cet organe rattaché à Matignon, le taux effectif moyen d’imposition d’une multinationale française ayant au moins une filiale dans un paradis fiscal est inférieur de 26 % à celui d’une multinationale équivalente, mais sans présence dans un paradis fiscal. Et cela représente un manque à gagner de 3,3 milliards d’euros d’impôts. Ce chiffre descend à 17 % pour l’ensemble des groupes étrangers présents sur le territoire français, avec un manque à gagner de 1,3 milliard d’euros. « Il s’agit là d’une estimation conservatrice », préviennent les auteurs de l’étude, car leur évaluation n’inclut pas les stratégies d’évitement qui ne passent pas par la présence dans un paradis fiscal et parce qu’ils n’ont pas pris en compte les groupes français qui auraient déjà transféré tous leurs revenus à l’étranger ou qui n’ont pas d’établissement stable en France. Selon le CAE, la mise en place d’un taux minimum d’imposition « réduirait les transferts de bénéfices et générerait des gains substantiels en recettes fiscales pour tous les pays, avec peu d’effet sur leur attractivité ».

Partager