RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS Chansons Rouges, Chansons Rouges, Radio Evry Courcouronnes 91 Ile de France : Vous écoutez actuellement Chansons Rouges. En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station du groupe Mosaik Radios, Classik Radio ou Radio Evry Courcouronnes 91 IDF. SUIVEZ LA TRANSAT JACQUES FABRE SUR CHANSONS ROUGES : Dans les journaux diffusés à 7h, 9h, 13h, 17h et 19h CHANSONS ROUGES INFORMATIONS : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h RADIO EVRY COURCOURONNES 91 ILE DE FRANCE : Ecoutez sur cette web radio et en podcast des reportages sur plus de 30 associations d'Evry Courcouronnes et une programmation musicale avec les meilleurs hits. Magazines d'informations nationales et locales à 8h, 12h, 16h, 18h30, 20h NOUVEAU SUR CHANSONS ROUGES. ART ET GASTRONOMIE le lundi et samedi à 21h, le dimanche à 10h00 : Le culinaire n’est pas seulement une forme culturelle mais est aussi éminemment lié au monde artistique. Entretien avec des artistes, mais aussi des professionnels de la gastronomie, de l’alimentation et de l’œnologie.




Une maman du haut-diois a accouché d'un petit garçon dans une ambulance de pompiers dans la nuit de lundi à mardi à Crest. Elle se rendait en voiture à la maternité de Valence, située à près de deux heures de route de son domicile.

Il s'agirait du troisième enfant né sur la route depuis la fermeture de la maternité de Die. Une maman a accouché à Crest dans la nuit de lundi à mardi. Dès les premières contractions, cette jeune femme et son compagnon, habitant Ravel dans le haut-Diois, avaient pris la route pour rejoindre la maternité de Valence située à 94 kilomètres de leur habitation. Arrivé à Crest, les contractions étant de plus en plus rapprochées, le couple s'est arrêté sur le bord de la route et a prévenu les secours. Nino, 3 kilos 400, est finalement venu au monde, peu après a 0 heures 50 dans l'ambulance des pompiers

Pour son papa, Guilhem Lamontellerie, "tout s'est bien passé" mais les minutes d'attente dans la nuit au bord de la route ont été très longues à vivre. L'éleveur se demande aussi "ce qu'il se serait passé s'il y avait eu des complications".  Pour le collectif de défense de l'hôpital de Die qui interpelle une nouvelle fois la ministre de la santé Agnès Buzyn, "avec une maternité à Die, cet enfant serait né en sécurité avec une sage-femme".

Sources France Bleu

Partager