RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS Chansons Rouges, Chansons Rouges, Radio Evry Courcouronnes 91 Ile de France : Vous écoutez Chansons Rouges Mosaik Radios. En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station, Classik Radio ou Radio Evry Courcouronnes 91 IDF du groupe Mosaik Radios. CLASSIK RADIO CHAQUE SEMAINE : Entretiens avec des musiciens lundi à 22h30, mardi 16h30, mercredi 19h00, jeudi 10h, samedi 8h30. Musicolis le lundi 14h, jeudi 10h, samedi 21h, dimanche 16h. CHANSONS ROUGES INFORMATIONS : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h RADIO EVRY COURCOURONNES 91 ILE DE FRANCE : Ecoutez sur cette web radio et en podcast un entretien avec les présidentes d'Horizon Tropicale et de Couleurs Kréoles, et des reportages sur plus de 30 associations d'Evry Courcouronnes et une programmation musicale avec les meilleurs hits. Magazines d'informations nationales et locales à 8h, 12h, 16h, 18h30, 20h FETE DE L'HUMANITE : Elle se déroulera du 13 au 15 septembre à La Courneuve (93). Le pass 3 jours est disponible sur la billetterie du festival pour la modique somme de 40 €.




Du 14 au 25 mai prochain, le Palais des Festivals accueillera du beau monde pour célébrer le septième art pour la 72ème fois. Voici ce qui nous attend cette année.

Cette année, l'affiche du festival de Cannes est un hommage à la réalisatrice Agnès Varda, décédée le 29 mars dernier. "Agnès, en pleine lumière. Tout en haut. En équilibre. Juchée sur un technicien impassible. Accrochée à une caméra qui paraît l'absorber. Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film" c'est ainsi qu'a été décrit cette photographie iconique lorsque l'affiche du festival de Cannes 2019 a été révélée. Agnès Varda y est conquérante, œil collé à la caméra, le cliché montre qu'elle ne faisait véritablement qu'un avec ses films. Cette année, une femme est mise à l'honneur sur la Croisette et ornera avec fierté et élégance le célèbre Palais des Festivals. Côté parité, il y a de quoi être satisfait au sein du jury. 4 hommes et 4 femmes composent le jury de 2019, présidé par un homme certes mais pas n'importe lequel : Alejandro Gonzalez Inaritu aura l'honneur de diriger ce fameux jury. L’année dernière, il était présidé par l'actrice Cate Blanchett, et a décerné la Palme d’Or à Une affaire de famille, œuvre du réalisateur japonais Hirokazu Kore-Eda.

Suivez le guide des choses à savoir absolument à quelques jours du Festival de Cannes.

Le jury de la sélection officielle

Le réalisateur mexicain a été nommé président du Festival de Cannes de cette année 2019. Alejandro Gonzalez Inaritu, c'est celui à qui on doit des chef d'oeuvre du septième art comme Babel, avec nottamment Brad Pitt et Naomi Watts ainsi que le bouleversant 21 grammes ou encore dernièrement l'incroyable expérience visuelle Birdman.

Elle Fanning, actrice américaine

En 2006, elle a travaillé avec le président du jury de cette année, Alejandro Gonzales Inaritu. C'était dans Babel qui était d'ailleurs en compétition officielle à Cannes. Aujourd'hui, l'actrice américaine de 21 ans est mondialement connue et a travaillé avec d'autres grandes figures du septième art : Nicolas Winding Refn, Sofia Coppola, Mélanie Laurent ou encore J. J. Abrams.

Maimouna N’Diaye, actrice et réalisatrice, originaire du Burkina Faso

Elle a prêté sa voix dans le film d'animation culte Kirikou en 1996. Depuis, elle a alterné entre son métier d'actrice et sa passion pour la réalisation. On lui doit nottamment des documentaires forts et impactants comme Warbassanga (1998) ou encore Tranches de Vie présenté au FESPACO en 2009.

Kelly Reichardt, réalisatrice américaine

Son dernier long métrage Certaines Femmes, avait été présenté au Festival du Film de Sundance en 2016, et a remporté le prix du Meilleur film au Festival du Film de Londres. Un succès de plus pour Kelly Reichardt à qui on devait déjà Old Joy, son premier long métrage. Il avait remporté un Tiger Award au Festival International du Film de Rotterdam.

Alice Rohrwacher, réalisatrice italienne

Alice Rohrwacher, c'est Les Merveilles avec Monica Bellucci en 2014. Film présenté dans le cadre de la compétition officielle, il remporte le Grand Prix cette année-là. La réalisatrice rentre alors dans la légende du festival de Cannes. D'autant plus qu'elle remporte de nouveau un prix l'année dernière, celui du meilleur scénario, avec son film Heureux comme Lazzaro.

Enki Bilal, réalisateur français et auteur de BD

Enki Bilal est une figure phare dans le domaine de la bande-dessinée qu'on ne présente plus. Avec plus de 30 albums de bande-dessinées à son actif, il a notatmment été couronné par le festival d'Angoulême. Enki Bilal a aussi réalisé plusieurs films dont Bunker Palace Hotel en 1989 et Tykho Moon en 1996.

Robin Campillo, réalisateur français

120 battements par minute avait marqué toute la Croisette durant l'année 2017. Avant cela, il avait réalisé Eastern Boys et Les Revenants. Son histoire avec le festival de Cannes, elle a commencé bien avant 120 battements par minute puisqu'il a co-écrit le film événement de la Croisette 2008 : Entre les murs.

Yorgos Lanthimos, réalisateur grec

The Lobster, son premier long-métrage, remporte le prix du jury du 68ème festival de Cannes. En 2017, Mise à mort du cerf sacré remporte le prix du scénario sur la Croisette. Quant à son dernier film, La favorite, il a raflé les nominations aux Oscars de cette année. Une reconnaissance internationale qui s'affirme davantage avec cette participation au jury du festival de Cannes de 2019.

Paweł Pawlikowski, réalisateur polonais

Ida a obtenu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2015. Un film fort et intense dont la réalisation a beaucoup plu à travers le monde. L'an passé, Paweł Pawlikowski n'est pas passé inaperçu sur la Croisette puisque le jury de Cate Blanchett a récompensé son film Cold War du Prix de la mise en scène.

Les films en compétition officielle

The Dead Don't Die de Jim Jarmusch (Etats-Unis) - film d'ouverture
de Pedro Almodovar (Espagne)
Il Traditore de Marco Bellochio (Italie)
The Wild Goose Lake de Diao Yinan (Chine)
Parasite de Bong Joon Ho (Corée du Sud)
Le jeune Ahmed de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin (France)
Atlantique de Mati Diop (Sénégal)
Mathias et Maxime de Xavier Dolan (Canada)
Little Joe de Jessica Hausner (Autriche)
Mektoub My Love : Intermezzo de Abdellatif Kechiche (France)
Sorry we missed you de Ken Loach (Grande-Bretagne)
Les misérables de Ladj Ly (France)
A Hidden Life de Terence Malick (Etats-Unis)
Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Brésil)
La Gomera de Corneliu Porumboiu (Roumanie)
Frankie de Ira Sachs (Etats-Unis)
Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France)
It must be heaven de Elia Suleiman (Palestine)
Once Upon a Time in Hollywood, de Quentin Tarantino (Etats-Unis)
Sybil de Justine Triet (France)

Partager