RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS Chansons Rouges, Chansons Rouges, Radio Evry Courcouronnes 91 Ile de France : Vous écoutez Chansons Rouges Mosaik Radios. En cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez écouter une autre station, Classik Radio ou Radio Evry Courcouronnes 91 IDF du groupe Mosaik Radios. CLASSIK RADIO CHAQUE SEMAINE : Entretiens avec des musiciens lundi à 22h30, mardi 16h30, mercredi 19h00, jeudi 10h, samedi 8h30. Musicolis le lundi 14h, jeudi 10h, samedi 21h, dimanche 16h. CHANSONS ROUGES INFORMATIONS : Flashs d'actualités toutes les heures de 6h à 23h. Journaux à 7h, 9h, 13h, 17h, 19h. Top Magazines à 8h, 12h, 18h, 23h RADIO EVRY COURCOURONNES 91 ILE DE FRANCE : Ecoutez sur cette web radio et en podcast un entretien avec les présidentes d'Horizon Tropicale et de Couleurs Kréoles, et des reportages sur plus de 30 associations d'Evry Courcouronnes et une programmation musicale avec les meilleurs hits. Magazines d'informations nationales et locales à 8h, 12h, 16h, 18h30, 20h FETE DE L'HUMANITE : Elle se déroulera du 13 au 15 septembre à La Courneuve (93). Le pass 3 jours est disponible sur la billetterie du festival pour la modique somme de 40 €.




La députée kurde, Leyla Güven, en grève de la faim depuis 79 jours a été remise en liberté sous contrôle judiciaire par un tribunal turc. L'élue protestait contre les conditions de détention du chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan.
La vie de la députée kurde du HDP, en grève de la faim depuis 76 jours, ne tenait  plus qu’à un fil. Elle demandait que soit brisé l’isolement imposé à Abdullah Öcalan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a visiblement comme modèle l’ancien premier ministre britannique Margaret Thatcher. En son temps, en 1981, celle-ci avait préféré laisser mourir en prison Bobby Sands et ses camarades, militants de l’indépendance de l’Irlande du Nord, qui avaient observé une grève de la faim dans les prisons où ils étaient incarcérés.

En Turquie, la députée kurde du Parti démocratique des peuples (HDP), emprisonnée depuis plus d’un an maintenant, a entamé une grève de la faim le 7 novembre 2018, soit 76 jours. Ces dernières heures, son état s’est détérioré de façon dramatique. Elle a perdu la vue et se trouve maintenant dans le coma. Selon le HDP, 226 prisonniers politiques ont rejoint à ce jour le mouvement de grève de la faim initié par Leyla Güven pour briser l’isolement imposé au leader kurde Abdullah Öcalan sur l’île-prison d’Imrali et dénoncer la répression et le climat de guerre en Turquie.

« Avec notre foi et notre volonté, nous mènerons notre résistance jusqu’à la victoire »

Ce week-end, des manifestations de soutien à Leyla Güven se sont déroulées partout dans le monde. C’était le cas à Paris, où Patrick Le Hyaric, député communiste européen (GUE/NGL) et directeur de l’Humanité, a pris la parole avec, à ses côtés, la responsable des relations internationales du PCF, Lydia Samarbakhsh. Il a saisi la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères afin qu’elle intervienne auprès d’Ankara. Manifestation également à Diyarbakir, au Kurdistan de Turquie, où a été lue devant des milliers de personnes une lettre de Leyla Güven écrite peu de temps avant que ses forces ne l’abandonnent. Elle y souligne notamment le rôle primordial d’Abdullah Öcalan pour la paix : « Avec notre foi et notre volonté, nous mènerons notre résistance jusqu’à la victoire. » Le coprésident du DTK (Congrès pour une société démocratique), Berdan Öztürk, est également intervenu : « Aujourd’hui, Leyla Güven et ses amis engagent leur vie dans la lutte pour mettre fin à l’isolement de M. Öcalan, tandis que le peuple kurde se bat pour son existence au Rojava, au Rojhilat, au Bashur et au Bakur (respectivement ouest, est, sud et nord du Kurdistan – NDLR). Si l’isolement à Imrali est aboli, la voix de l’égalité, de la liberté et de la démocratie sera entendue. »

Dans une lettre ouverte publiée par le New York Times le 17 janvier, alors que la députée kurde était au 70e jour de sa grève de la faim, Angela Davis apportait son soutien à Leyla Güven, « une source d’inspiration majeure pour les peuples du monde entier qui croient en la paix, la justice et la libération ». Elle ajoutait : « Nous devrions maintenant suivre l’exemple et la voie de Mme Güven pour protester contre l’isolement de M. Öcalan, reconnu comme le principal négociateur des Kurdes dans les pourparlers de paix avec la Turquie. Comme d’autres personnalités politiques emprisonnées qui ont été libérées lors de leur élection au Parlement, Mme Güven devrait également être libérée. »

Le pouvoir turc, pensant sans doute désamorcer un mouvement qui ne cesse de grandir, a autorisé, la semaine dernière, le frère d’Abdullah Öcalan, Mehmet, à lui rendre visite. Mais pour la coprésidente du HDP, Pervin Buldan, « c’est une visite de famille. Cela ne signifie pas que l’isolement a été levé. Une fois encore, nous envoyons ce message à Ankara. La résistance de Leyla Güven est la résistance de la démocratie, de la paix, de la liberté et de la fraternité ».

Partager