RADIO(S)

Alerte info
MOSAIK RADIOS Chansons Rouges, Classik Radio, Radio Evry Courcouronnes 91 Ile de France : Vous écoutez actuellement Chansons Rouges, en cliquant sur le logo en bas à droite vous pouvez changer de station de radio DECOUVREZ LES INVITES DE CLASSIK RADIO : Lundi à 22h30, mercredi 13h30, jeudi 22h30, vendredi 16h30, samedi 10h30, dimanche 19h30 NOUVEAU SUR CHANSONS ROUGES : Magazine Histoires de chansons lundi 11h, jeudi 14h, vendredi 19h30, dimanche 9h15, 17h15 RADIO EVRY91 ILE DE FRANCE : Journaux et actualités locales à 8h, 12h, 16h, 18h30, 20h Les mémoires de Poilus 1914-1918, documents sonores exceptionnels : Retrouvez leurs témoignages dans notre magazine Histoire jeudi 15 novembre à 20h




Apprendre à soigner se joue à la vie, à la mort

De chaque instant de Nicolas Philibert Le cinéaste capte avec sa rare sensibilité les premiers pas de jeunes élèves infirmières et infirmiers. Le primat de la parole sur la description brute ouvre à une réalité complexe et riche.

«En civil, c’est différent. Il y a moins le sentiment de domination », dit à un moment un jeune homme. La parole est flottante, en construction. Cette remarque, qui pèse subitement son poids de réel, est faite au fil de l’eau d’un dialogue avec une responsable de formation, à l’issue d’un stage. Nous sommes dans une institution de Montreuil, en région parisienne, qui forme des élèves infirmières et infirmiers. Nous les suivrons sur le même mode, au fil d’un film articulé en trois parties, chacune introduite silencieusement par un cartouche portant un chiffre et un ou deux vers : « 1. Que saisir sinon qui s’échappe » ; « 2. Que voir sinon qui s’obscurcit » ; «3 Que désirer sinon qui meurt,/Sinon qui parle et se déchire ? ».

Le chapitre inaugural pose la première pierre d’une découverte initiatique. Un groupe de jeunes filles et de quelques jeunes gens accomplit ses premiers gestes, entre fous rires et maladresses, prise de tension, exercices cardiaques et entraînements à la piqûre sur des mannequins… la distribution de vêtements se fait sur le même ton léger et recueilli. Les cours insistent sur la déontologie, le respect du malade, le refus...

Partager